Bonjour chers lecteurs,

Aujourd’hui je vais vous proposer un billet un peu différent. Lors de ma première intervention, je vous ai promis des adresses de sites sympa (voir les billets précédents) mais également des dossiers sur la création et Internet. Je vais donc tenir la deuxième partie de cette promesse en vous proposant une réflexion, sur l’impact d’Internet et des fichiers numériques sur le travail de création des DJ, tiré d’un article du Monde.

Internet et la mort du disque

Platines VinylesInternet a déjà bouleversé l’industrie musicale. Les supports physiques, comme les CD, semblent voués à une mort certaine à plus ou moins brève échéance.
Heureusement, pensez-vous, les gardiens du temple, ce village d’irréductible gaulois que constituent les DJ nous permettent de garder la poésie du support physique : mieux qu’un fichier numérique, mieux qu’un CD ; un Vinyle, l’accessoire indispensable du bon DJ.
Nous avons tous en tête l’image du DJ qui mixe avec des disques Vinyles sur sa platine.
Le DJ, ce résistant qui a lutté contre le CD et la numérisation de la musique, ce héraut de la poésie de la galette noire contre la froideur de la technologie numérique a pourtant basculé. Il a cédé aux sirènes de la technologie.